Révélez votre Bouddha d’Or en prospection

par | 4 Avr 2022 | Prospection, Prospection humaniste

Quand vous prospectez, quand vous interagissez avec vos clients, quand vous (vous) vendez, avez vous ce sentiment d’apporter du sens, de contribuer au monde, d’apporter des solutions ? D’avoir un sentiment d’accomplissement ?

Connaissez vous cette histoire du Bouddha d’Or ?

Voici une histoire dont la morale vous enchantera et vous inspirera à coup sûr ! (source Wikipedia)

« Au début des années 30, des travaux d’aménagement des berges du fleuve Chao Phraya , près du quartier chinois de Bangkok , nécessitèrent la destruction d’un vieux temple abandonné qui contenait une statue de Bouddha en stuc doré. Comme il était hors de question de détruire la statue, malgré son aspect peu attrayant, et pour qu’elle reste dans le quartier chinois, il fut décidé de la transférer au Walt Traimit Wittayaram, une pagode sans importance comme il en existe des centaines dans la ville. Le temple n’avait pas de bâtiment susceptible de la recevoir et la statue resta 20 ans dehors sous un simple toit de tôles.

En 1955, un bâtiment ayant été construit, les moines décidèrent d’y installer la statue. Une grue devait la déplacer avec précaution, mais une élingue céda et la statue tomba dans la boue. Ce mauvais présage effraya tout le monde et après une fuite générale, la statue se retrouva abandonnée sur le terrain. C’était la saison des pluies, et comme pour donner raison aux mauvais augures, un formidable orage se déchaîna toute la nuit, noyant la ville sous des trombes d’eau.

Au petit matin, le supérieur de la pagode revint évaluer les dégâts : il commença à essayer de laver la statue des traces de boue mais remarqua que le stuc détrempé s’était fendu et laissait apparaître un métal brillant. Après quelques investigations on s’aperçut que sous le stuc, la statue était en or massif. Cette nouvelle fit le tour de la ville, assurant au temple une renommée, une richesse et une fréquentation jamais démentie depuis.

On suppose que la statue, provenant d’ Ayutthaya avait été dissimulée sous une couche de plâtre pour la soustraire à la convoitise des Birmans qui assiégeaient la ville. Plus tard, la statue transportée à Bangkok, le souvenir du stratagème s’était perdu et était resté dans l’oubli pendant presque 200 ans… »

La moralité de l’histoire ?

Nous, êtres humains cachons de la même façon et de façon inconsciente notre Bouddha d’or intérieur sous une bonne couche d’éducation, de croyances, de peurs, de procrastination…

Le vrai courage est celui qui nous permet d’enlever cette couche d’argile, morceau après morceau, d’être authentique .

Le fait est que si l’on ne rayonne pas pleinement la joie de vivre et le désir de contribuer au monde, alors nous ne révélons pas notre Bouddha d’or et prospecter, (se) vendre est un poids, n’est pas fluide.

Personnellement, j’ai toujours prospecté et fait de la vente grâce au sens que j’y donne, grâce à ce que j’apporte à mes clients, ce que je transmets, ce que je résous.

Quand je vois la gratitude dans les yeux de mes clients, quand je lis leurs retours, quand je me sens utile alors j’ai atteint mon but et j’ai révélé mon Bouddha d’or.

Encore appelé, ma mission, ma valeur ajoutée, ma proposition de valeur, mon ADN, mon pourquoi.

Si à un moment donné de votre existence, le sens a quitté votre prospection, c’est qu’il y a une raison, que vous devez regarder et comprendre pourquoi vous en êtes arrivé là et redonner du sens à vos actions commerciales.

A partir du moment où vous vous engagez à révéler votre bouddha d’or et à l’exprimer autant que possible, alors cette dynamique vous emmènera directement vers le mieux-être intérieur et le rayonnement extérieur.

N’est-ce pas ce que nous recherchons tous ? Rayonner de bonheur et nous sentir bien ?

Ce qui est fabuleux quand on se sent bien, c’est que tout ce que l’on est, fait, donne, devient merveilleux. Nos relations deviennent agréables et naturelles. Les situations que l’on vit deviennent fluides et inspirantes. Et d’une façon générale, plus on se sent bien, plus on attire à soi.

Et attirer à soi facilement les autres et les situations, n’est ce pas l’ingrédient magique de votre prospection humaniste ?

Cet article est tiré de ma newsletter Linkedin sur la prospection humaniste.

Si vous souhaitez recevoir chaque mois un article inspirant qui remet l’humain au coeur du business, n’hésitez pas à vous abonner !